Accueil

Fondation Cognacq-Jay / Centenaire

Un après-midi de réflexion sur la question de la participation (ou non)

http://bit.ly/2sHlrcD

http://www.cognacq-jay.fr/LabSolidaire/100ans/actions-locales/un-apres-midi-de-reflexion-sur-la-question-de-la-participation

Un après-midi de réflexion sur la question de la participation (ou non)

 Fondation Cognacq-Jay, Appartements de coordination thérapeutique (ACT)

Dans le cadre du centenaire de la Fondation Cognacq-Jay, les Appartements de coordination thérapeutique (ACT), situés dans le XIIIe arrondissement de Paris, ont organisé une réflexion sur la participation des usagers, le jeudi 22 septembre, à l’Hôpital Cognacq-Jay (Paris XVe).

Participer, ou pas ? Telle était la question centrale de cette rencontre, tandis que la loi impose que les usagers participent à la vie des établissements médico-sociaux. Car comment inciter les personnes à s’investir, en faisant en sorte que cela reste leur choix et non une injonc­tion ? Définir un espace de participation choisie plutôt que subie, c’était l’enjeu de cette après-midi de réflexion portée par les ACT. Avec, comme sujets centraux, ceux de l’em­powerment, de la capacitation, des conditions indispensables à la participation, pour des publics fragilisés et culturellement divers. Et aussi, celui de la nécessité pour les équipes et les institutions de s’adapter et d’évo­luer pour faire effectivement de la place à ces nouvelles pratiques et postures, plus égalitaires, moins « maternantes ».

L'intervention de Saül Karsz, sociologue et philosophe, a permis de poser d'importants points de veille, tels que la nécessaire participation des professionnels comme condition préalable à celle des personnes accompagnées ou la nécessité d'accueillir les diverses formes d'investissement, sans imposer de modèle unique de "bonne participation". Ont suivi des ateliers immersifs organisés avec la Fabrique créative de santé, l’association CapaCités et l’association Ateliers, Expérience, Redynamisation, Insertion (AERI), pour expérimenter ensemble, professionnels et usagers, des parcours de (re)mobilisation individuelle et collective.

Partager