Accueil

Fondation Cognacq-Jay

Cancer : avec vous tout au long du parcours

https://bit.ly/3reR0Zp

https://www.cognacq-jay.fr/actualites/cancer-avec-vous-tout-au-long-du-parcours

Cancer : avec vous tout au long du parcours

Début février, à l’occasion de la campagne de lutte contre le cancer, la Fondation Cognacq-Jay a donné un coup d’éclairage sur les savoir-faire de ses établissements et leur approche globale des prises en charge visant à proposer aux patients le parcours de soins le plus complet possible.

« J’ai fait un scanner pour la gorge. Le lendemain ils m’ont appelé et dit, voilà, tu as un problème. Faut faire de la chimio », témoigne Abderrahmane, ajoutant « j’étais SDF ». Après avoir appris qu’il était touché par le cancer, il entame son parcours de soin avec deux problématiques : suivre un traitement et trouver un logement. C’est ainsi qu’il découvre plusieurs établissements de la Fondation Cognacq-Jay : l’Hôpital Forcilles en Seine-et-Marne pour sa chimiothérapie, les Appartements de coordination thérapeutique (ACT) qui l’accueillent dans le 13e arrondissement de Paris et le suivent aux plans médical et social, l’Hôpital Cognacq-Jay où une jardinthérapeute l’accompagne sur la voie de l’autonomisation et de la réinsertion, ainsi que la Villa Cognacq-Jay, dans laquelle il effectue un séjour de ressourcement.

Abderrahmane, décédé début février, était fier de participer à cette vidéo pour apporter son témoignage.

Une prise en charge globale, du diagnostic à l’après-cancer

L’histoire d’Abderrahmane illustre la vision de la Fondation en termes de parcours de soin. Son objectif : proposer, à travers sept de ses établissements et l’expertise de leurs équipes, une juste complémentarité entre le soin et le mieux-vivre avec la maladie, pour une prise en charge vraiment globale, du diagnostic à l’après-cancer. En plus des quatre établissements de santé – l’Hôpital Forcilles, l’Hôpital Cognacq-Jay dans le 15e arrondissement de Paris, l’Hôpital Franco-Britannique à Levallois-Perret et la Clinique Saint Jean de Dieu dans le 7e arrondissement de Paris –, trois autres structures contribuent à cet accompagnement. Les ACT disposent d’espaces semi-collectifs pour apprendre à vivre avec la maladie chronique et se réinsérer progressivement, avec l’aide d’une équipe médico-sociale et l’entraide par les pairs. L’Atelier Cognacq-Jay, dans le 6e arrondissement de Paris est intégralement dédié au mieux-être des personnes touchées par le cancer, pour qu’elles reprennent la main sur leur vie et sur leur santé, via une quarantaine d’ateliers de ressourcement et des programmes d’accompagnement spécifiques (éducation thérapeutique, cancer et travail). La Villa Cognacq-Jay est une maison de vacances solidaire située sur la presqu’île de Giens, pour des séjours de ressourcement et d’empowerment via l’éducation thérapeutique.

Des équipes complémentaires pour des parcours plus fluides

Outre ses structures à la pointe des savoir-faire, pour soigner et apprendre aux personnes à vivre avec leur maladie, la Fondation Cognacq-Jay mise également sur l’humain en s’entourant et en entourant les patients de médecins et soignants experts et renommés afin de construire des équipes pluridisciplinaires et complémentaires. « Mon expérience de ce parcours, c’est que j’ai été prise en main très rapidement, avec des explications claires, précises, des échéances pour chaque étape… », raconte Agnès qui a été suivie à la fois à l’Hôpital Franco-Britannique et à la Clinique Saint Jean de Dieu. « Je me suis sentie vraiment soutenue », dit-elle, soulignant que son souhait d’un vrai travail en binôme des deux chirurgiens qui se sont occupés d’elle a été entendu, pour une prise en charge intégrée et fluide.

Agnès raconte pourquoi elle considère que son parcours a été exceptionnel.

Aller encore plus loin

L’accompagnement des patients s’articule aujourd’hui autour de quatre grands axes, du dépistage à l’après-cancer.

Dépistage et diagnostic - Suivre des traitements
Atténuer les effets secondaires - Mieux vivre avec un cancer

 

En parallèle des progrès sur le plan médical, de l’accompagnement du patient notamment sur les aspects social, professionnel et affectif, et de la modernisation constante de ses établissements, la Fondation voit plus loin et développe également ses actions en matière de recherche, outil indispensable de coordination et d’innovation. 

Les objectifs de la recherche à la Fondation, par le Dr Benoist Chibaudel, médecin oncologue et chef de service adjoint du service d’oncologie médicale de l’Hôpital Franco-Britannique.

Partager