Accueil

Fondation Cognacq-Jay

Fondation Cognacq-Jay : Notre action

http://bit.ly/2azMK3g

http://www.cognacq-jay.fr/notre-action

Contribuer au mieux-être et aider à avancer

Cinq grands principes concrétisent les valeurs de la Fondation Cognacq-Jay et constituent le moteur de ses actions.

1. Partir de la personne

Chaque personne accueillie ou prise en charge est considérée dans sa singularité, dans sa situation spécifique, sociale, culturelle et psychologique. Elle existe au-delà de son handicap, de sa maladie, de ses difficultés, de son problème à résoudre.

Faits marquants

L'Hôpital Cognacq-jay et les Appartements de coordination thérapeutique à Paris développent l'éducation thérapeutique, cherchant à adapter le parcours de soins aux spécificités de chaque patient, en s'appuyant sur ses possibilités et en favorisant son rôle actif dans la prise en charge.

Les quatre établissements médico-sociaux de la Fondation, tout comme les maisons d'enfants, n'appliquent pas de protocoles systématiques de prise en charge, mais construisent avec chaque personne accueillie un projet personnalisé, visant à favoriser ses envies et son épanouissement personnel.

Le premier objectif du lycée professionnel d'Argenteuil est de redonner confiance aux élèves, pour beaucoup en décrochage scolaire, et de les aider à envisager sereinement l'avenir. Cet accompagnement porte surtout sur l'estime de soi, la perception de ses compétences et de sa place dans la société.

2. Accueillir

La Fondation accorde une attention particulière aux conditions matérielles d’accueil, et considère que la prise en charge de tous, et notamment des personnes fragiles, fragilisées ou en difficulté, nécessite à la fois de recourir à des standards de qualité et d’offrir systématiquement les mêmes prestations de service à tous ses publics sans aucune discrimination.

Faits marquants

Une importante opération de rénovation-extension, sans impact sur la gratuité de la scolarité, a permis au lycée professionnel Cognacq-Jay d’optimiser ses conditions de formation : salles de mise en situation professionnelle, équipement en postes informatiques pour chaque élève et espace sportif dédié.

La rénovation et l’agrandissement de la maison de retraite de Rueil-Malmaison, par l'architecte Jean Nouvel, a contribué à apporter du bien-être aux personnes âgées en leur offrant une chambre spacieuse et surtout en multipliant les espaces de convivialité visant à favoriser la vie collective et les activités.  

L'hôpital Cognacq-Jay a été conçu par l'architecte Toyo Ito, de telle manière que toutes les chambres donnent sur le jardin, source d'apaisement et de ressourcement. Celles-ci sont presque toutes individuelles, sans frais supplémentaires, et dotées d’une salle de bain.

3. Prendre soin

Tous les établissements cultivent l’excellence en termes de qualité de prise en charge et d’accompagnement, au service du mieux-être des personnes accueillies. Cela implique non seulement de veiller à la formation continue des professionnels et à la réalisation de bilans qualité réguliers, mais aussi de prendre soin des équipes elles-mêmes, dans un esprit convivial et solidaire.

Faits marquants

Les établissements de la Fondation mettent en place, en plus des accompagnements spécialisés, des activités culturelles et artistiques, permettant aux personnes prises en charge de s'extraire de leurs préoccupations et souffrances, d’exprimer leur créativité ou de faire des rencontres.

Les deux hôpitaux de la Fondation ont investi le champ de l'esthétique sociale, en ouvrant leurs portes à des esthéticiennes, des coiffeurs, des designers de vêtements ou de bijoux qui aident les patients à vivre avec les cicatrices ou handicaps liés à leur pathologie.

Les 11 services et l'ensemble des professionnels de la Maison d'enfants de Monnetier-Mornex collaborent au sein d’un pôle ressources sur des thématiques transversales interrogeant les pratiques (usages numériques, interculturalité, etc.). Ce pôle anime aussi des rencontres ouvertes aux partenaires extérieurs.

4. Décloisonner

Les établissements sont ouverts sur l’extérieur, perméables à la vie sociale, ce qui signifie notamment que la venue des familles et des aidants est favorisée, que la nature y a sa place autant qu’il est possible, que des activités sont organisées à l’extérieur, et que des liens sont entretenus avec des associations locales. Parallèlement, au sein des équipes, une culture de l'horizontalité et du consensus est entretenue, pour favoriser les collaborations productives et l'épanouissement de chaque professionnel.

Faits marquants

À l'EHPAD de Rueil-Malmaison, le choix a été fait de ne pas différencier les intervenants en fonction de la couleur de leur blouse, qui distingue notamment les soignants des non-soignants. Tout le monde y est placé sur un pied d'égalité, comme acteur de l'accompagnement des résidents.

Au Foyer d'accueil médicalisé de Monnetier-Mornex, une compagnie théâtrale est née, mêlant résidents et professionnels de la structure. Bruits de couloir porte des spectacles de théâtre d'ombres, écrits, montés et joués avec les résidents, proposés dans des écoles ou des festivals, comme celui du livre d'Annemasse.

Le lycée professionnel d'Argenteuil insiste beaucoup dans ses cursus de formation sur l'ouverture des jeunes vers la culture, les arts et les actions citoyennes. L’objectif : favoriser leur insertion future, en tant que professionnels et citoyens accomplis.

5. Avancer

S’adapter aux besoins de chaque époque, ne pas rester campé sur ses acquis, aider ses publics à se prendre en main pour avancer eux aussi : telle est la position des établissements qui, dans le cadre d’une gestion rigoureuse, savent s’ouvrir aux nouvelles technologies, aux pratiques alternatives, aux innovations, tout en s’appuyant sur les outils de mesure de la qualité pour s’améliorer.

Faits marquants

Face à l'évolution des besoins, la Maison d'enfants de Samoreau, en Seine-et-Marne, a créé en 2016 un accueil spécifique pour les mineurs non accompagnés, ainsi qu’une action éducative renforcée à domicile, pour aider les familles en amont et éviter le placement, si possible.

Pour essayer de réduire l'isolement des malades, notamment lors de séjours de longue durée, les deux hôpitaux de la Fondation ont opté pour un réseau social hospitalier : My Hospi Friends. Celui-ci est mis gratuitement à disposition des patients, dès 2016.

Pour inclure davantage les familles et instaurer un lien de confiance, la Maison d'enfants de Monnetier-Mornex a créé des lieux de rencontre et de paroles entre parents (Espace femmes et Bar à papas) dans l’objectif commun de restaurer des conditions favorables au retour des jeunes dans le cadre familial.

Partager