Accueil

Fondation Cognacq-Jay

Un nouveau partenariat au service des patients

https://bit.ly/2GAW98s

https://www.cognacq-jay.fr/actualites/un-nouveau-partenariat-au-service-des-patients

Un nouveau partenariat au service des patients

Le rapprochement avec la Clinique Saint Jean de Dieu marque une avancée notable dans l’engagement de la Fondation Cognacq-Jay en matière d’offre de soins en Île-de-France et dans le renforcement des filières dédiées au soin et à l’accompagnement en cancérologie.

Par l’adossement de la Clinique Saint Jean de Dieu, la Fondation Cognacq-Jay poursuit le développement de ses activités sanitaires en Île-de-France, en faveur notamment de l’accueil et du traitement des malades atteints de cancer, qu’elle pratique depuis des années à l’Hôpital Cognacq-Jay, à l’Hôpital Forcilles, à l’Hôpital Franco-Britannique et à L’Atelier Cognacq-Jay, établissements avec lesquels la Clinique avait déjà établi des liens de coopération.

« Ce partenariat fait de la Fondation Cognacq-Jay l’un des très rares acteurs d’Île-de-France capable d’intégrer l’ensemble des services de soin et d’accompagnement en cancérologie, du diagnostic à l’après-cancer, avec l’ensemble des capacités thérapeutiques existantes : radiothérapie, chirurgie, oncologie, soins de suite spécialisés, soins de support et soins palliatifs, accompagnement au rétablissement par le mieux-être et la réinsertion », précise Georges Renand, président de la Fondation Cognacq-Jay.

Ce rapprochement fait suite à celui réalisé en mars 2019 avec l’Association Œuvre du Perpétuel Secours pour développer l’Hôpital Franco-Britannique. Il constitue « un formidable levier pour tout à la fois asseoir et renforcer les activités cliniques dans une optique régionale, tout en contribuant à la maîtrise de l’équilibre financier des établissements », ajoute Jean-Luc Fidel, directeur général de la Fondation Cognacq-Jay.

 

La Clinique Saint Jean de Dieu (anciennement Oudinot), située rue Rousselet à Paris

La Clinique Saint Jean de Dieu (anciennement Oudinot), située rue Rousselet à Paris, a commencé son activité en 1843.

De nouvelles perspectives et des investissements au service des patients

Avec le Groupement de coopération sanitaire Oudinot-Cognacq-Jay, agréé par l’Agence régionale de santé d’Île-de-France et signé le 21 janvier 2020 après dix-huit mois de préparation, la Clinique Saint Jean de Dieu est dorénavant pilotée en commun par deux institutions reconnues d’utilité publique : la Fondation Cognacq-Jay, détenteur majoritaire, et la Fondation Saint Jean de Dieu. « Ce projet commun offre des perspectives de partage de compétences médicales mais aussi non médicales entre les quatre acteurs sanitaires de la Fondation Cognacq-Jay, indique Jean-Luc Fidel. Annuellement, ce nouvel ensemble vient en aide à 50 000 patients hospitalisés et 80 000 patients accueillis en consultation médicale. »

Située dans le VIIe arrondissement de Paris, la Clinique Saint Jean de Dieu est reconnue notamment pour l’excellence de ses soins en chirurgie et cancérologie (3e établissement privé français en chirurgie du cancer du sein dans le classement 2019 du Point). « Ce partenariat constitue une véritable opportunité pour notre établissement, indique sa directrice, Laurence Vincent. La Clinique se trouvait isolée dans le paysage parisien face au regroupement des cliniques du territoire. Le rapprochement avec des établissements et des activités complémentaires permet d’envisager de belles perspectives en termes d’offres de soins »

 

Prise en charge en chimiothérapie à la Clinique Saint Jean de Dieu

Prise en charge en chimiothérapie à la Clinique Saint Jean de Dieu.

 

D’importants investissements sont prévus dans le cadre de cette union qui va permettre à la Clinique « d’avoir plus de moyens pour financer son indispensable rénovation. L’objectif est une remise à neuf totale en 2022 », se réjouit Patrice Colombel, directeur général de la Fondation Saint Jean de Dieu. La restructuration des services et des blocs opératoires déjà engagée par la Clinique va pouvoir se poursuivre, afin de répondre aux évolutions des flux de patients et de rendre possible la mise en œuvre de techniques innovantes. Le programme immobilier prévoit en particulier la reconstruction de cinq salles de bloc opératoire et la mise à neuf de leur équipement.

Une vision partagée de l’excellence des soins et de l’hospitalité

La vision commune de la Clinique Saint Jean de Dieu et de la Fondation Cognacq-Jay est un élément essentiel de ce rapprochement. « Rien n’aurait pu être envisagé sans le partage de valeurs fortes », indique Laurence Vincent. Bien qu’appartenant au secteur privé, la Clinique reste une structure sans objet lucratif, ayant pour seul objectif d’accompagner les personnes fragilisées par la maladie en mettant l’accent sur les qualités d’accueil et d’hospitalité. « La perspective de s’adosser à une fondation qui partage globalement nos valeurs a été vécue par tout le monde
comme un soulagement », souligne de son côté Bruno d’Acremont, chirurgien urologue et président de la Conférence médicale d’établissement de la Clinique.

Partager