Espace presse

Communiqués

Communiqué Maison d'enfants Samoreau

La maison d'enfants cherche de nouveaux leviers éducatifs pour accompagner les jeunes et se tourne vers l'économie sociale et solidaire, le 12 octobre 2016.

fcj-mecs77-cp-2016-10-03

Prix Fondation Cognacq-Jay - Inventer la solidarité sociale de demain

Abondance de candidatures pour la 1ère édition du Prix Fondation Cognacq-Jay.

fcj-prix-fondation-cognacq-jay-cp-031016

Communiqué Appartements de coordination thérapeutique

Les Appartements de coordination thérapeutique proposent de réfléchir sur le thème « Participer ! (ou pas) », le jeudi 22 septembre à l’Hôpital Cognacq-Jay (Paris)

act-2016-09-22-v1-em4

Appartements de coordination thérapeutique - Programme de la journée du 22 septembre 2016

Participer ! (ou pas)
Les défis de l’accompagnement participatif

act-2016-09-22-prog

Communiqué Lycée privé professionnel Cognacq-Jay

Inauguration du nouveau Lycée privé professionnel Cognacq-Jay, laboratoire intergénérationnel à Argenteuil (95), le vendredi 7 octobre.

lyc-2016-10-07-v1-em3

Brochure et dossiers de presse

Questions liées aux noms Cognacq, Jay et Cognacq-Jay

Vous vous posez des questions sur le lien entre la Fondation Cognacq-Jay et d’autres institutions, lieux, etc., auxquels les noms « Cognacq », « Jay » ou « Cognacq-Jay » sont ou ont été associés ? Voici les réponses aux questions les plus fréquentes.

Elle a été nommée ainsi en mémoire d’Ernest Cognacq et de son épouse Marie-Louise Jaÿ, fondateurs du grand magasin la Samaritaine. Le nom de cette rue est surtout connu du grand public pour l'expression « À vous Cognacq-Jay ! » prononcée par les journalistes et présentateurs pour rendre l’antenne aux studios de la télévision française, installés dans cette rue de l’après-guerre à 1992.

Créé au lendemain de la Première Guerre mondiale par les époux Cognacq-Jay pour apporter une aide financière à certaines familles « nombreuses, nécessiteuses et méritantes », il est depuis de nombreuses années géré par le service des œuvres sociales de l’Académie française. Il n’a pas de rapport avec le Prix Fondation Cognacq-Jay lancé en 2016.

Prix pour lequel l'Institut de France a géré pendant plusieurs années la contribution financière de la Fondation. Il a été attribué de 1962 à 1972.

C’est l’un des musées de la Ville de Paris, qui a bénéficié du legs de la collection d’art privée des époux Cognacq-Jay après le décès d’Ernest Cognacq en 1928.

Il s’agit d’un musée créé à Saint-Martin-de-Ré, ville natale d’Ernest Cognacq, grâce à un don de celui-ci en 1907.

C’est un jardin botanique alpin que Mme Cognacq-Jay créa en 1906 dans sa ville natale de Samoëns. La direction scientifique du jardin est assurée depuis 1936 par le Muséum national d’histoire naturelle et qui y a implanté un laboratoire de recherche. Ce jardin exceptionnel de 4 hectares est actuellement la propriété de la commune. Il est l’œuvre de l’architecte paysagiste suisse, Louis-Jules Allemand.

Ce parc d’attraction, premier du genre en France, a été construit au début du XXe siècle par Ernest Cognacq. Il a disparu en 1926, lors du lotissement du quartier et de la création de la rue Cognacq-Jay.

Pour en savoir plus sur le lien entre les époux Cognacq-Jay et la Fondation Cognacq-Jay, consultez notre frise historique.

Contact presse

  • Déborah Zeitoun
  • Agence Econovia
  • deborah.zeitoun [at] econovia.fr