Accueil

Fondation Cognacq-Jay

Prix Fondation Cognacq-Jay : sept lauréats en 2017

http://bit.ly/2G8nYDH

http://www.cognacq-jay.fr/actualites/prix-fondation-cognacq-jay-sept-laureats-en-2017

Prix Fondation Cognacq-Jay : sept lauréats en 2017

Sur douze nominés, la 2e édition du Prix Fondation Cognacq-Jay - Inventer la solidarité sociale de demain a récompensé six projets innovants favorisant le lien social, l’inclusion et la participation de chaque acteur. En « off », les professionnels de la Fondation ont également désigné leur projet « coup de cœur ». Plus de 400 candidatures avaient été déposées sur la plateforme du Prix.

C’est en clôture de la première édition des Rencontres solidaires de la Fondation Cognacq-Jay, le 1er décembre, que s’est déroulée la remise du Prix 2017. Imaginées comme un rendez-vous annuel d’acteurs engagés pour le bien commun, ces Rencontres visent à réfléchir ensemble à un avenir plus solidaire. Elles s’inscrivent dans le Laboratoire des Solidarités mis en place l’an dernier à l’occasion du centenaire de la Fondation. Le prix Fondation Cognacq-Jay, qui fait partie de cette même dynamique destinée à soutenir les actions solidaires innovantes partout où elles émergent, constituait le point d’orgue des Rencontres. Deux prix ont été décernés dans la catégorie Vision et quatre dans la catégorie Accélération.

Catégorie Vision : de bonnes idées à concrétiser

1er prix (7 000 € + six mois d’accompagnement expert par Antropia Essec), We Moë vise à permettre d’emprunter et de réaliser des projets malgré une problématique de santé. Son ambition : redonner confiance à chacun, en un avenir solidaire et inclusif.

2e prix (5 000 € + six mois d’accompagnement expert par Antropia Essec), Latitudes veut créer un pont entre les nouvelles technologies de pointe et l’ESS. Son ambition : favoriser l’engagement citoyen des jeunes ingénieurs diplômés.

Les lauréats de la catégorie Vision accompagnés de Jérôme Schatzman, directeur d’Antropia Essec (à gauche), et de Georges Renand, président de la Fondation Cognacq-Jay (à droite).

Catégorie Accélération : des projets en phase de développement

1er prix (15 000 € + six mois d’accompagnement expert par Sense Cube), Wake Up Café accompagne le passage de la détention à la réinsertion. Son ambition : une réinsertion totale et durable.

2e prix (12 000 € + six mois d’accompagnement expert par Make Sense), Carton Plein organise des déménagements solidaires et écologiques. Son ambition : la lutte contre la grande précarité à travers l’accès au travail.

3e prix (8 000 € + six mois d’accompagnement expert par La Social Factory/La Ruche), La Fabrique nomade cherche à accompagner les artisans réfugiés dans l’insertion professionnelle. Son ambition : un nouveau modèle d’intégration des migrants en France.

4e prix (6 000 € + six mois d’accompagnement expert par Les Ecossolies), Demen’âge se propose d’accompagner et de soutenir les seniors qui déménagent. Son ambition : être acteur du changement pour le vivre avec sérénité.

Les lauréats de la catégorie Accélération, avec Georges Renand (au centre)

Le coup de cœur des professionnels de la Fondation

Comme l’an dernier, les professionnels des établissements de la Fondation ont voté eux aussi pour l’initiative leur tenant le plus à cœur.
C’est Komptoir H’artistique, qui a remporté ce prix spécial doté de 6 000 €. L’objectif du projet : créer un lieu culturel inclusif pour toutes les formes de handicap.

Remise du prix des professionnels (de g. à d.) : le chorégraphe Pascal Croce représentant le projet Komptoir H’artistique, en compagnie de Corinne Morvan, directrice des Ressources humaines de la Fondation Cognacq-Jay

Partager