Accueil

Fondation Cognacq-Jay

Visions solidaires pour demain n°2 en librairie

http://bit.ly/2rFlhpT

http://www.cognacq-jay.fr/actualites/visions-solidaires-pour-demain-ndeg2-en-librairie

Visions solidaires pour demain n°2 en librairie

Après un premier numéro consacré à la solidarité sociale en tant que telle, dans ses enjeux présents et ses futurs souhaitables, voici le deuxième opus de Visions solidaires pour demain, disponible dans quelque 120 librairies depuis mi-janvier 2018. La revue s’interroge cette fois-ci sur le numérique et les nouvelles technologies : comment se les approprier en toute lucidité et surtout en gardant le cap solidaire ?

Les défis de l’avenir exigent bien plus que des technologies pour construire ensemble des futurs souhaitables. Elles sont néanmoins parties prenantes de notre quotidien et influent de manière croissante sur l’évolution des mentalités et des comportements. Aussi était-il important de se poser la question de la compatibilité  des nouvelles technologies avec l’action solidaire. Sont-elles en mesure d’apporter une valeur ajoutée tangible à l’action sociale, au soin et à l’accompagnement des personnes les plus vulnérables ?

Cette question est traitée dans le numéro deux de la revue via de grandes interviews, celles de la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury ; de la chercheuse en robotique et intelligence artificielle Laurence Devillers ; de la prospectiviste, chercheuse et commissaire à la CNIL Valérie Peugeot ; de l’expert en « open innovation » et solidarité numérique Denis Pansu.

Elle est aussi abordée au travers d’articles : les living labs ; le réseau social entre riverains et sans-abri Entourage ; la plateforme d’échange entre voisins Mutum ; le duo BrutPop et ses concerts avec des publics dits empêchés, etc.

 

La technologie, mais pas seulement

La revue traite également de nouvelles formes de solidarité qui naissent avec ou sans l’aide de la technologie. Parmi les sujets phares : neuf pages de reportage au Japon, dans des villages dépeuplés qui innovent et créent de nouvelles formes de solidarité intergénérationnelle, et des articles autour des « laboratoires citoyens » de Madrid, des patients d’aujourd’hui qui se « mêlent de leur santé... », ou encore du « vent nouveau de la philanthropie ».

Elle se conclut par deux nouvelles de science-fiction, de Sylvie Lainé et de Norbert Merjagnan, qui ouvrent encore la réflexion sur les questions d’humanité à l’heure des réseaux sociaux et des implants médicaux.

Comme pour le premier numéro, Visions solidaires pour demain s’organise en trois cahiers : d’abord les fondements ; puis l’invention telle qu’elle naît de pratiques ; enfin la prospective raisonnée et imaginative. Ses contenus s’appuient sur ceux de la base de connaissances multimédia en ligne Solidarum, éditée elle aussi par la Fondation.

Dense en textes, ce deuxième numéro accorde aussi une belle place à l’image avec une série d’infographies et des reportages photo, ainsi que des reproductions d’œuvres d’art brut qui illustrent la capacité de l’homme à agir et à créer quels que soient les situations et les moyens à disposition.

Infos pratiques

En librairie, à partir de mi-janvier 2018

Prix de vente : 12 euros

ISSN : 2555-9354

Diffusion : Pollen Diffusion

Contact : revuevspd@mmultimedias.net

Partager